LE LOBBY JUIF EST UN LOBBY COMME LES AUTRES

 

Comme tout lobby, le lobby juif a plusieurs dimensions. 

La première répond à celles des lobbys de tout groupe d’individus : un rôle de soutien mutuel à chaque membre et un rôle de protection du groupe des siens vu comme un tout.

Le lobby juif est un lobby classique.

La seconde dimension est la réponse à la question « Une éducation juive apporte-t-elle un rapport particulier aux affaires du Monde?« .

Le lobby juif est également un lobby philosophique.

La troisième dimension représente sa seule véritable spécificité.

Le lobby juif est un lobby fantasmé.

 

UN LOBBY CLASSIQUE

J’aime que les choses arrivent et, si elles n’arrivent pas, j’aime les faire arriver.

Winston Churchill

 

LE LOBBY JUIF, UN LOBBY AVEYRONNAIS

Comparer le lobby juif au lobby aveyronnais a l’immense mérite de désacraliser le premier.

Des Aveyronnais visent par des actions formelles ou informelles à apporter un soutien à chaque membre et à avoir un rôle de de protection du groupe des siens vu comme un tout. 

On y retrouve les différentes dimensions de tout lobby .

  • Des représentants autoproclamés : Certains membres se déléguent le rôle de représentants. Ils sont élus non par l’ensemble des Aveyronnais mais par ceux qui rejoignent l’une des associations de représentations : L’Aveyronnaise, la Fédération des Amicales aveyronnaises, l’Association des Aviculteurs Aveyronnais…
  • Des professions privilégiées. Le jeu universel de l’hérédité et du bonus de confiance à ses pairs fait qu’Aveyronnais, Cantalous et Lozériens possédaient 80% des cafés-tabacs parisiens dans les années 80.1
  • Une défense du groupe vu comme un tout : Ceux des Aveyronnais s’étant délégués un rôle réagissent en cas d’attaque du groupe que ce soit en termes d’image ou de danger sur les professions privilégiés. Ils furent particulièrement présents lors des débats sur la taxe sur la restauration.
  • Un rôle de soutien à chaque membre. De façon formelle ou informelle est organisé un second rôle, celui de soutien à chaque membre que ce soit en termes de logement (l’Oustal) ou encore de créations de liens sociaux (Les bougnats de la Viadène).

Dans cette lecture classique des axes de tout lobby, le lobby juif ne se démarque sur aucun critère :

  • Des représentants autoproclamés : Le congrès juif mondial au niveau international ou le CRIF en France font partie des nombreuses associations de défense des intérêts du groupe.

  • Des professions privilégiées. L’interdiction des professions manuelles aux Juifs après le haut Moyen Age, celle du prêt entre Chrétiens et les nombreuses ordonnances et lois françaises d’expulsion de Juifs (treize entre 533 à 1941) ont eu bien évidemment un impact particulier. Néanmoins, la logique de professions privilégiés par le jeu de l’hérédité et du bonus de confiance en un pair est la même que pour tout groupe.

  • Une défense du groupe vu comme un tout : En janvier 2014, l‘homme d’affaires juif Alex Chesterman a considéré que la « quenelle » – réalisée par la joueur français Nicolas Anelka – était de nature antisémite. Il a demandé et obtenu l’arrêt du sponsoring liant le club à Zoopla, société dont il est fondateur 2. Cette réaction – défense d’un membre d’une communauté contre une attaque du groupe – est là aussi une dimension classique de tout lobby.

  • Un rôle de soutien à chaque membre. Certains groupes formels ou informels ont un rôle de soutien aux membres : Union des Etudiants Juifs de France, Choul’han lev, Œuvre de Protection des Enfants Juifs…

 

 

LE LOBBY EST UNE AFFAIRE DE SURVIE

L’ennemi est bête : il croit que c’est nous l’ennemi alors que c’est lui.

Pierre Desproges

Le travail de lobby est devenu indispensable à la survie de tout groupe

La situation des Roms en France – actifs en terme de soutien informel à chaque membre mais particulièrement sous représentés en terme de lobby institutionnel – est un parfait exemple de cette nécessité :

– L’absence de travail commun sur l’image. Une critique des Roms ne provoque pas ou peu de réactions de défense par des membres du groupe. Les groupes les plus en avant dans la défense des Roms ne sont pas des Roms mais différents corps constitués (Médecins du Monde notamment). Cette situation créé un coefficient de sympathie particulièrement faible dans l’opinion française. Au final, le « buzz médiatique » est constitué dans sa très grande majorité d’informations négatives et l’importance de celui-ci est sans commune mesure avec l’importance du groupe dans la population française.

– Le peu de poids et de réseaux de représentants du groupe auprès des autorités est l’une des origines de la circulaire du 5 août 2010 ciblant nommément (ce qui exceptionnel en droit français) la population Rom . Là aussi, l’essentiel des réactions de défense n’est pas venue des Roms mais d’autres groupes.

UN LOBBY PHILOSOPHIQUE

Le mec, quand y’a un avion qui tombe dans le Monde, c’est sur ses pompes.

Coluche

.

LE PEUPLE « DÉLÉGUÉ » AUX AFFAIRES DU MONDE

La religion juive se distingue des autres religions du Livre de deux façons.

Elle n’a pas vocation à devenir la religion de tous. Christianisme et Islam visent à devenir les religions pratiquées par l’ensemble de l’Humanité. Telle n’est pas le cas de la religion juive. Si le message est universel, la pratique est réservée aux fils d’Abraham.

Leur paradis n’est pas réservé au bon Juif. Dans la liturgie juive, le Paradis n’est pas réservé au Juif. Il est réservé au « Juste » quelle que soit sa Religion.

Cette différence est fondamentale dans l’impact qu’elle va avoir sur les croyants.

Le membre du peuple juif peuple ne se voit pas tant comme membre d’un peuple élu comme privilégié de Dieu mais d’un peuple élu comme délégué par Dieu.

De ceci naît un rapport au Monde particulier.

L’éducation juive crée un devoir et donc un besoin de « bonne » influence sur le monde.

La notion à la base d’une partie de l’humour juif de culpabilité permanente en est l’une des conséquences. La volonté de carrière dans des champs directement ou indirectement politique en est une autre.

Le bien de l’un étant par définition le mal de l’autre, cette dimension a souvent été résumée à une volonté d’influence et de contrôle du Monde.

LA CONFRONTATION INTERNE DES DEUX LOBBYS

Le mouvement sioniste est passé en 150 ans de courant minoritaire à celui d’hypra norme communautaire: Il est devenu difficile pour un Juif au XXIième siècle de ne pas se situer par rapport au sionisme. Cette exigence de positionnement est porté par la communauté juive elle-même et en dehors.

Il est plus que notable que ce phénomène est en grande partie comparable à l’exigence de positionnement de tout porteur de patronyme arabe sur la « question palestinienne » là aussi dans et en dehors de sa communauté.

L’extrême médiatisation du conflit israelo-palestinien a créé cette situation très particulière.

Pour comprendre le débat philosophique, il est par conséquent nécessaire de faire abstraction de ce « bruit » médiatique pour revenir à la question philosophique.

Le premier congrès sioniste mondial de 1897 a vu la confrontation de deux idées du rôle du peuple juif.

Un vision politique défendue défendue par Théodore Herzl. Trois principes fondamentaux étant posés : l’existence d’un peuple juif, l’impossibilité de son assimilation par d’autres peuples et la nécessité de créer un État particulier. (« Der Judenstaat »[11] et « Altneuland« [12] )

Un vision spirituelle défendue par Ahad Ha-Am. Selon cette doctrine, Israél ne devait désigner un Etat mais « une lumière parmi les Nations » « L’humanisme hébraïque » étant la base de toute réflexion. Si elle n’exclut pas l’établissement de petites colonies sur le territoire de la Palestine; cette vision vise avant toute chose à faire revivre l’esprit et la culture du judaïsme dans le monde moderne.

Si le congrès de 1897 a vu la victoire du premier sur le second en termes d’objectifs des corps constitués, cette vision reste une ligne de démarcation – consciente ou non – dans la philosophie de nombre de personnes ayant reçue une éducation juive.

Très paradoxalement, c’est cette évolution de la volonté d’agir à titre individuel pour le bien être de l’ensemble du Monde qui a contribué à une renaissance de l’antisémitisme à partir de la seconde moitié du XXième siècle.

La dimension philosophique du lobby juif n’est pas en tant que telle une spécificité. Il est présent non seulement dans les lobbys musulman ou chrétien mais également dans les lobbys américains ou afrikaner.

On y retrouve toujours la notion d’un rapport particulier du peuple à Dieu balançant entre devoir et privilège.

La seule véritable spécificité du lobby juif est dans la façon dont il est vu.

UN LOBBY FANTASMÉ COMME UNIQUE

Merci ô Dieu d’avoir fait de nous le peuple élu. Mais la prochaine fois, s’il Te plait, tu ne pourrais pas en prendre un autre ?

Anonyme – 1943 – Varsovie

LE CERCLE VICIEUX DE L’ANTISÉMITISME

La réaction décrite ci-avant de l’homme d’affaires juif Alex Chesterman à la quenelle de Nicolas Anelka est une excellente introduction au cercle vicieux de l’antisémitisme.

Cinq mois après les faits « Anelka lobby juif » déclenche plus de 800 000 occurrences sur le moteur de recherche google3.

Cette « affaire » est interprétée sur des milliers de sites et blogs comme une preuve supplémentaire de l’existence « de suprématistes juifs »4 ou de « médias à la solde du lobby juif »5

Cette réalité n’est que l’une des innombrables déclinaisons d’un unique syllogisme toujours efficace : J’attaque le peuple juif, celui-ci réagit donc le peuple juif domine le Monde. 

Une lecture rhétorique (remplacer « juif » par « aveyronnais » voire « roux ») suffirait à en casser la logique.

Une lecture empirique oblige à y voir la base de la stratégie d’un nouvel et très influent acteur politique français : transformer des conspirationnistes en antisémites.

TRANSFORMER DES CONSPIRATIONNISTES EN ANTISÉMITES.

– Tu sais qu’il y a un mot pour les gens qui pensent que tout le monde conspire contre eux?
– Oui je sais : « Perspicaces »

Le sortilège du scorpion de Jade 

 

A quelques exceptions près, les très nombreux soutiens de Dieudonné ne développent pas le discours antisémite de leur idole. Ils développent et assument par contre un discours conspirationniste.

La quenelle est l’illustration de cette ambivalence. L’accusation d’antisémitisme de ses partisans déclenchent la même réaction, ce geste n’est pas contre les Juifs mais contre « le Système ».

Dieudonné restant au final l’unique arbitre du signifié de la quenelle :

  • Il encourage d’une main l’interprétation anti-système : « On s’aperçoit qu’il y a ceux qui dirigent et ceux qui subissent et c’est pareil dans les pays du  monde entier. Et donc, il y a cette fraternité et cette solidarité du petit qui fait ce geste. C’est comme ça que moi je vois la quenelle » 6

  • Et de l’autre, il nourrit régulièrement l’interprétation antisémite sans jamais la verbaliser. Dieudonné est parfaitement conscient que si il proposait sans ambiguïté des solutions visant à éliminer l’influence juive, il se couperait immédiatement de l’immense majorité de ses partisans. Il doit donc jouer entre antisémitisme et antisionisme ou user ad libidum de constats aussi flous qu’indirects: La citation « Tout est basé sur la culpabilité du monde entier envers la communauté juive » étant une brillante illustration – en tout cas d’un strict point de vue rhétorique – de cette stratégie. « 7

Ce jeu avec l’antisémitisme est la condition de son succès politique et économique. Si on enlève ce jeu polémique, son discours redevient ce qu’il est : une banale réaction adolescente contre le système.

Pour peu qu’il respecte ses propres règles, Dieudonné peut donc librement répéter la même recette en trois temps :

  1. Toucher chez son public les zones sensibles liées non à des problèmes causés par les Juifs mais généralement à la Mondialisation.

  2. Ignorer complètement les solutions pragmatiques (cadre juridique international de responsabilité des multinationales, rapport Etats et Entreprises dans un monde globalisé…)

  3. Se situer autour d’une solution jamais verbalisée (éliminer l’influence juive) et donc à l’efficacité invérifiable.

Ce jeu a remis au gout du jour la dimension fantasmée du lobby juif comme lobby unique, seule véritable spécificité de ce lobby depuis la nuit des temps.

L’Histoire n’est à ce titre jamais avare de paradoxes.

Peu de voix accusent les lobbys chrétiens ou musulman de volonté de domination du Monde.

Ceux-ci sont pourtant non seulement infiniment plus puissants en termes de « nombre de divisions » mais assument dans leurs Livres même leur volonté d’universalité.

Le seul véritable concurrent en la matière du lobby juif étant le lobby Illuminatis dont malgré les milliers de travaux de conspirationnistes, l’existence n’a jamais été prouvée…

Jean-Philippe Teboul

Sources :

3 Recherche google réalisée le 28 juin 2014

Publicités

2 commentaires sur “LE LOBBY JUIF EST UN LOBBY COMME LES AUTRES

  1. Bonjour,

    Votre article au sujet des « lobbies » m’a interpellé. Je fais partie de ces rares personnes qui perçoivent l’humanité comme un tout, une vision holistique représentant un corps pour lequel, si l’une des parties est malade, elle entraîne tout le reste. Nous n’assistons pas cependant à une lutte du foie contre le cœur ou inversement comme s’ingénient à le faire certains lobbies au nom d’une idéologie, d’un mode de pensée sectaire qui les feraient passer pour supérieurs aux autres dans leur volonté d’imposer leurs lois, leur façon de penser aux autres.

    Nous sommes tous interdépendants qu’on soit rouge, jaune, noir ou blanc. L’organisation en lobbies me semble être du sectarisme (ou des querelles partisanes) réservé à quelques initiés pour défendre les intérêts des leaders de ces initiés qui bien souvent abusent de leurs privilèges d’élus sur leurs adhérents…Ceci explique sans doute par exemple la désaffection des citoyens dans l’engagement syndical comme dans l’engagement politique (il suffit de savoir compter…), comme d’ailleurs dans toute sorte d’engagement manipulateur qui sous couvert de discours politiciens rodés manquent d’effets, de concrétisation, trahissent leurs promesses, lorsqu’ils ne sont appuyés par des soutiens financiers puissants…et encore !

    Le grain de sable n’arrête pas la vague (ce n’est pas un proverbe chinois ou alors à mon insu…c’est de mon cru !). Il est donc utile et nécessaire de se regrouper pour être entendu, faire du bruit et encore, 3 millions de citoyens qui manifestent en France pour dire que la vie est chère, se révèle insuffisant, voire volontairement atténué par les pouvoirs et manipulations d’opinions en place.
    Le lobby divise donc plus qu’il ne sera la clé d’une société utopiste, d’amour ou chacun malgré les différences ou heureusement grâce aux différences, est capable de tolérer et d’accepter les autres dans leurs différences. Peut-on s’aimer soi-même ? En général, on recherche davantage une complémentarité, mais il faudrait donner le sens du mot aimer au sens : accepter sans juger/critiquer bref accepter avec le cœur les différences, ce que l’éducation, l’intellect nous interdisent de pratiquer puisqu’il nous pousse à surmonter nos capacités dans un élitisme délirant qui conduit aux pires comportements, hélas un peu trop souvent (voir nos élites dans leur exemplarité et leurs comportements fallacieux – les nazis ne se voyaient-ils pas comme étant de la race supérieure, interdisant aux autres le droit même de vivre).
    Dans cette éducation erronée de loi du plus fort, (to big to fail !) faut-il résister ou se laisser happer par un système plus pervers que réellement progressiste ?
    L’éveil des consciences à la différence, aux comportements de tolérance et d’amour des autres à travers soi, me paraît être une bonne base pour construire une société plus humaine, plus humaniste, capable de redonner le pouvoir à l’Homme et non à une poignée de sectaires non philanthropes des puissances financières et mafieuses qui n’ont pour idéal d’existence que le profit pour elles-mêmes sans s’interroger sur les impacts de leurs décisions sur l’humanité. Nous n’avons même pas été capable d’entendre le message d’amour universel du Christ !
    Un tsunami au Japon n’amène t-il pas à s’interroger sur les conditions de gestion/maintenance du nucléaire partout sur la planète par l’effet domino induit ?
    En période de crise mondiale, la recherche de bouc émissaire est toute désignée. Dès lors que les grands financiers de la pyramide sociétale sont juifs, (on les mélange d’autant plus facilement avec ceux des autres niveaux sociaux), Ils portent le poids du monde. Ont-ils conscience que cela s’accompagne également de souffrances ? Bouddha a préféré bannir à jamais de son esprit toute idée de souffrance car elle nait du désir…supprimons nos désirs de pouvoir et d’avidité, mais de façon collective et nos souffrances disparaîtrons puisque nous nous consacrerons avec bienveillance aux autres.

  2. Bonjour,

    Merci de votre message.
    Je laisserai de coté un débat factuel (la proportion et la responsabilité des personnes juives parmi les financiers et leur impact particulier a souvent été montré du doigt mais n’a jamais été prouvé) pour me concentrer sur le fond de votre message.

    – Oui, un Monde sans lobby où chacun viserait à agir pour toute l’Humanité aurait sans doute des avantages.
    – En attendant, l’exemple que j’ai souhaité mettre en avant (celui des Roms en France) vise à montrer que sans travail de lobby un groupe perd « beaucoup ».

    Loin de moi l’idée d’abandonner l’utopie du premier tiret. Jesus Christ que vous citez, voire même John Lennon avec « Imagine » semblent avoir échoué mais après tout un objectif n’est jamais qu’une utopie qui a bien vieilli.

    Mais en attendant ce jour, il faut bien comprendre que les lobbys réalisés par les communautés juives, noires, corses, chinoises ou encore averyronnaises et autres sont devenues une nécessité.

    Bien cordialement,
    Jean-Philippe Teboul

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s