Le boycott BDS

La campagne internationale «Boycott, désinvestissement et sanctions» a été lancée le 9 juillet 2005 par 172 organisationspar la société civile palestinienne

Elle appele dans tous les pays où des représentants et alliés des organisations en question sont présents à un boycott des produits (dont financiers) israéliens.

Son succès est sans doute basée sur une action dont la simplicité de lecture et l’approche pacifique ont permis des soutiens qui vont d’université américaine,

Son potentiel de nuisance a notamment été reconnu par l’Etat d’Israël par une loi votée par le parlement israélien en 2011 qui permetde poursuivre toute personne ou organisation qui appellerait au boycott économique, culturel ou académique d’Israël.

Le premier Ministre israélien a par ailleurs reconnu en décembre 2013 que celle-ci représentait une menace stratégique majeur.

Cette campagne a également pour impact de redéfinir les lignes entre l’autorité palestienne et la société sivile de soutien. Mahmoud Abbas ayant déclaré à l’occasion des funérailles de Nelson Mandela que « les Palestiniens ne soutenaient pas le boycott d’Israël » mais demandaient celui des « produits des colonies » les estimant « dans son territoire et illégales».

Liste des soutiens à jour : http://www.bdsmovement.net/victories

Sources : http://fr.wikipedia.org/wiki/Boycott,_d%C3%A9sinvestissement_et_sanctions / http://www.bdsfrance.org/ / http://www.cclj.be/article/3/3214 http://www.cclj.be/article/3/3214

Publicités